Méthodologie 1
METHODOLOGIE - A  
 
• Pourquoi une grammaire de FLE toute en français ?  
 
À la différence de la plupart des sites -web de grammaire pour les apprenants étrangers, les « Modules GDS » sont entièrement rédigés en français. Pourquoi ?  
Parce que c’est en lisant le français que l’on développe vraiment ses connaissances du français !  
Les « Modules GDS » sont conçus pour que le lecteur, en lisant, s’imprègne du sens et retienne en mémoire une partie de ce qu’il lit. Ce travail de lecture -- en autonomie -- doit être régulier. La réussite dépend de cette constance, de cette persévérance du lecteur.  
 
Sans nul doute, au début, cela peut paraître trop difficile, c’est pourquoi d’ailleurs, il existe tant de grammaires françaises en anglais, espagnol, chinois, japonais, etc. Et ce n’est pas un mal en soi ! Mais, dès qu’un apprenant sait lire une consigne, une courte information, un court message en français, dès qu’il peut comprendre les leçons de sa Méthode de niveau A1, il est prêt à lire tout seul, pour apprendre, aussi, par lui-même !  
 
C’est en lisant qu’il développera son vocabulaire et qu’il se familiarisera avec les « structures grammaticales » du français.  
La LECTURE des « Modules GDS » est le seul effort intellectuel exigé pour obtenir de meilleurs résultats en connaissance de la grammaire, en compréhension écrite et en expression écrite. Même l’expression orale de l’apprenant s’enrichira de cette manière. 
 
C’est donc « faire d’une pierre deux coups* » et même plus !  
 
Je pense que pour chacun des « Modules GDS » trois lectures successives de la partie 1 (description grammaticale) sont indispensables. Pour la partie 2a (pratique) trois lectures sont aussi nécessaires pour chacun des exercices : 1) une prise de connaissance du sens, 2) le travail de complémentation, 3) une lecture complète finale pour le plaisir du travail bien fait !  
Pour la partie 2b, (« Lecture » d’un texte à thématique socio-culturelle), chaque apprenant pourra décider par lui-même du nombre de LECTURES qu’il veut y consacrer. La lecture à haute voix est recommandée.  
Ceux et celles des lecteurs des « Modules GDS » qui persévèrent dans la LECTURE comme stratégie d’apprentissage, pourront, sans difficulté, avoir le plaisir de lire bientôt tout ce qu’ils veulent en français.  
Choisir la stratégie de la LECTURE des « Modules GDS » c’est s’ouvrir à une large connaissance du français.  
 
ATTENTION ! LIRE CE N’EST PAS TRADUIRE !  
 
Les lecteurs et lectrices des « Modules GDS » peuvent avoir besoin d’un dictionnaire, bien sûr ! Mais ils doivent compter sur le contexte pour comprendre. Ils doivent aussi s’appuyer sur toutes leurs propres connaissances, celles de leur langue première ou seconde et celles du monde en général. Plus ils rentreront dans le contexte et mieux ils comprendront.  
Le dictionnaire, c’est comme une bouée pour le nageur débutant. Bientôt, on devrait en avoir nettement moins besoin pour lire « couramment » !  
 
Donc, BONNE LECTURE !  
 
 
* « Faire d’une pierre deux coups » : expression qui signifie : obtenir deux résultats en réalisant une seule action.
MÉTHODOLOGIE - B  
 
Qu’est-ce qu’un « module GDS » ?  
 
Un « module », est une « unité » d’apprentissage.  
Un « module » est à la fois indépendant en soi, mais inévitablement appelé à s’articuler à d’autres modules, par affinités ! Comme en chimie organique, quand s’accrochent les atomes nécessaires et indispensables, pour composer une molécule (H2O)  
Un « module GDS» est une unité d’apprentissage de la grammaire française (grammaire du sens)  
Chaque unité a des affinités intrinsèques : « autour du nom », pour les unes ; « autour du verbe », pour les autres.  
Plusieurs unités sont à la fois attirées irrésistiblement par le nom et par le verbe (ce sont les unités qui se trouvent dans la série « du côté des pronoms ».  
Il y a enfin des « modules » qui entrent plus spécifiquement dans la série « du côté de la phrase ».  
En définitif, tous les « modules », quelle que soit leur affinité particulière, appartiennent évidemment à la phrase, au langage, à la parole, à l’écriture, au discours !  
 
Chaque module est pensé, conçu, organisé et rédigé pour ses lecteurs et ses lectrices : des étudiants dont le français n’est pas la langue maternelle, mais qui veulent apprendre la langue et la culture françaises ou qui doivent se présenter aux diplômes européens définis par le CECRL (DELF, DALF) ou au test d’entrée dans les universités françaises (TCF)  
 
Un « module GDS » est une unité complète, souple et mobile de la grammaire française.  
Complète, d’un point de vue de la « portée significative » de la grammaire.  
Souple, d’un point de vue de la présentation et de l’apprentissage : avec de nombreuses suggestions de connexions d’un module à l’autre.  
Mobile, d’un point de vue du lecteur qui choisit son module selon ses besoins et le lit à son rythme !  
Chaque module a un titre : le nom traditionnel (quasi « universel ») d’un terme de grammaire : article indéfini, article défini, article contracté, article partitif ; présent, imparfait, passé-composé, plus-que-parfait ; pronoms personnels, pronoms relatifs, etc.  
Chaque module est donc consacré à un seul « problème » de grammaire représenté par son titre.  
Chaque module comporte deux grandes parties + « une lecture » :  
 
(I) La description des significations complètes du point de grammaire, illustrée par de nombreux exemples.  
La description grammaticale répond aux questions :  
« Qu’est-ce que ça signifie ? Qu’est-ce que ça veut dire ? »,  
« À quoi ça sert ? », « Comment ça s’emploie ? »,  
« Quelles sont les règles contraignantes d’utilisation ? »  
« Quels sont les rapports de ce point de grammaire avec les autres mots grammaticaux de la langue ? »  
La partie (1) est écrite pour les apprenants. Elle exige plusieurs lectures, de nombreux « va et vient » entre la théorie et les exemples. Elle exige aussi de la concentration et de la réflexion. 
 
(II) a. La pratique, exercices d’application du point de grammaire.  
Ces exercices permettent à l’apprenant de vérifier la bonne qualité de sa compréhension de la partie (1)  
Les exercices sont faits pour être lus ! Il faut les lire en les réalisant. Il faut les relire après, pour votre amusement. 
 
(II) b. Chaque module se termine par une « LECTURE » suivie de questions où le lecteur est invité à donner son « opinion ». Il y a aussi des questions grammaticales qui relèvent principalement du point de grammaire traité dans le module. Cette partie est évidemment enrichissante pour tous les apprenants !  
 
En conclusion, l’apprenant choisit le module qu’il veut étudier et il a toute une semaine pour lire et faire les exercices à son rythme, selon ses moyens et ses possibilités.  
Si l’apprenant veut un soutien pédagogique, il renvoie son module complété par e-mail et reçoit mes commentaires sur son travail ainsi que des conseils pour poursuivre son apprentissage. Si les étudiants ne sont pas très sûrs du sens des mots grammaticaux, un « glossaire » des termes grammaticaux est à leur disposition.  
 
Tout étudiant étranger qui applique scrupuleusement ma méthodologie – faite essentiellement de « LECTURES » -- est assuré de faire de remarquables progrès en connaissance de la grammaire, en compréhension du français écrit et en expression écrite. Même son expression orale s’améliorera !  
 
 
 
Geneviève-Dominique de Salins  
Professeur honoraire des universités.  
modulesgds@myfrenchgrammy.com